lundi 30 août 2010

TINTIN: Vol 714 pour Sydney.


Je peux dire facilement que cet album de Tintin est mon favori. À la fin des année soixante c'était la mode OVNI. Tout le monde en parlait et était  fasciné par les extra-terrestres. Hergé n'y échappa pas en emportant Tintin dans une aventure extra-terrestre. Cet album est drôle et je l'aime beaucoup, on voit même nos amis faire un tour de soucoupe volante .. et seulement Milou va s'en souvenir, les autres étant hypnotiser. Ceci termine pour l'instant le volet Tintin de mon blog... j'y reviendrai plus tard avec d'autres albums. bonne lecture à tous!

mardi 24 août 2010

Objectif Lune


Quelle belle aventure de Tintin-"Objectif lune" et "On a marché sur la lune."
Cette aventure de tintin ,publiée dans les années 50 est un récit en avance sur son temps.. Les américains ont mis le pieds sur la lune en 1969. Le soucis du détail m'apparait vraiment avoir été la priorité de Hergé. C'est un album que je conseille
à lire où à relire pour les enfants de 7 à 77 ans. J'aime commenter les albums de Hergé .. et je suis en train de les lire les uns après les autres. L'aventure lunaire
était sur toute les bouches dans les années 50 et Hergé voulait que son histoire bien que destiné à des enfants soit le plus réaliste possible. En 1969, Hergé était à un restaurant il y avait un reportage sur l'arrivée des premiers américains sur la lune. Un père a dit à son fils "tu n'es pas impressionné de voir le premier voyage sur la lune?" le garçon a répond: "Non, j'ai tout vu cela dans Tintin".. donc Tintin fût le premier a marcher sur la lune :)

mercredi 18 août 2010

TINTIN AU CONGO


Tintin au Congo, cet album de Hergé daté de 1930 sème la controverse en Belgique et en france. Un belge d'origine congolaise a trainé la BD  au banc des accusé pour son contenu qu'il juge raciste. Il faut dire que cet BD a été publié en 1930 en pleine colonisation du Congo par les Belge, étant donner que ce livre est lu par plusieurs enfants il faudrait simplement mettre un avertissement sur la page couverture au lieu de penser à le retirer des rayons.